Association des descendants d'André Marsil

A.D.A.M.


Une des familles pionnières de Longueuil

Le 24 juin 2007, dans le cadre des Fêtes du 350e anniversaire de l’établissement de la seigneurie de Longueuil, la Ville, sous l’égide de la Société d’histoire de Longueuil, a inauguré un monument commémorant ses familles pionnières.
Composé de colonnes indiquant le patronyme et l’année d’arrivée sur le territoire de chacune de ces familles, ce monument est situé dans le Parc archéologique de la Baronnie, au coin des rues Saint-Charles Est et Saint-Antoine, à Longueuil.





Nous savons qu’André Marsil a caché clandestinement une partie de sa famille sur l’île Sainte- Hélène durant les années 1689-1697. Mais ce n’est qu’à partir de l’année 1700 que, par ses enfants, la famille a réellement pris racine dans la seigneurie de Longueuil. Une des colonnes lui est dédiée.

Marie Marcil est la première Longueuilloise de la famille. À la suite de son mariage avec Étienne Achin, dit St-André, le 1er juin 1700, le couple s’installe sur la terre qui avait été concédée au père d’Étienne et dont ce dernier avait hérité à son décès.

Charles, le 2e fils, est le second à quitter la seigneurie La Prairie pour adopter celle de Longueuil. Le 7 juillet 1701, lui et sa femme, Romaine Gervais, y achètent une terre.

L’année suivante, le 5 décembre 1702, ce sont Madeleine, l’aînée et son époux Gaspard Magnan, dit Champagne ainsi que le benjamin, André II qui achètent les deux terres mitoyennes.

Un an plus tard, le 6 février 1704. Étienne, l’aîné des fils Marcil, se porte aussi acquéreur d’une terre. Le même jour, Marie et Étienne Achin, dit St-André achètent la terre voisine où ils déménagent après avoir vendu leur autre terre.

On constate alors que les cinq enfants d’André Marsil et Marie Lefebvre, en achetant en quatre ans la moitié des terres de la dernière portion de la côte d’En-Haut, ont fait des Marcil/Mercille une des principales familles pionnières de Longueuil.